Sélectionner une page

Une première édition plein d’espoir, vive la reconduite !

On apprend énormément, on se rencontre, on découvre de belles entreprises, on est inspiré pour devenir meilleur.

Et cela dans un cadre professionnel et bien mené, laissant place à l’échange, le tout dans un esprit convivial. J’ai bien aimé !

Le 4.0 étant la thématique centrale, la transformation digitale était presque omniprésente. Mais l’HUMAIN aussi. Après deux jours de salon, voici les enseignements retirés des différents intervenants.  

  1. La digitalisation est un vecteur d’amélioration du point de vue technologique, mais aussi organisationnel et humain.
  2. La valorisation des données de l’entreprise est un accélérateur d’innovation.
  3. L’entreprise se réinvente pour devenir un employeur attrayant qui doit se démarquer de ses concurrents pour attirer et retenir les talents.

Un salon aux multiples dimensions …

Une dimension technologique

Des entreprises qui présentent des solutions digitales à notre portée, d’autres qui nous invitent à une exploitation innovante de la donnée. Correctement analysée, la donnée permet d’anticiper de nombreux problèmes d’ordre technique avec la prédiction de pannes ou la détection de composants systématiquement défectueux.

On pourrait même anticiper des problèmes propres à l’humain et prévenir des cas de burn-out. Je vous invite à lire la présentation d’une entreprise jeune et dynamique qui a le vent en poupe et qu’on avait déjà remarquée à la conférence sur l’intelligence artificielle à Forum Fribourg le 28 novembre 2018.

Une dimension humaine ♥

L’humain garde sa place dans ce monde numérique : des conférences poignantes sur l’importance de se transformer humainement, sur notre capacité à devenir un leader inspirant, sur notre aptitude à accueillir l’échec comme une source de succès et avant tout sur le courage d’en parler pour évoluer.

Gaëlle Grand-Clément, Beeyoo

La chose la plus précieuse que vous puissiez faire, c’est de commettre une erreur.
Vous n’apprenez rien à être parfait.

Adam Osborne

Une dimension de marketing appliqué à l’employeur

Comment attirer et retenir les talents pour faire progresser son potentiel ? L’employeur devient lui aussi un produit et doit développer sa propre marque avec un packaging attrayant sinon il verra ses précieuses ressources filer… Développer sa “Marque Employeur” s’apprend désormais, car vos employés vous évaluent en ligne. Testez-vous !

Réinventer son organisation et utiliser l’intelligence collective comme levier, c’est possible !

Une dimension juridique et légale

Moins porteur mais incontournable. Du simple site à l’ERP de l’entreprise, il faut savoir rester conforme à la loi. Le RGPD est sur toutes les langues. Heureuse surprise : il est possible de rendre le sujet vivant et de transmettre sa passion avec fougue. Bonus : on glâne des infos pertinentes pour les entrepreneurs aguerris ou en devenir.

Last but not least : une dimension écologique ♥

Une conférence – on en aurait voulu plus, tellement le sujet est important – traitant de l’impact du numérique sur notre planète. Un éclairage sur le coût écologique de fabrication des appareils, sur leur seconde vie “pas jolie jolie”, mais aussi la perspective de fabricants et de démarches qui misent sur l’éco-conception !

Une découverte : la certification B Corp pour les sociétés désireuses de s’investir sur un plan sociétal et environnemental. Ah ! On y revient à cette fameuse “Marque Employeur”.

 

Pour conclure : vive le Swiss Made et la durabilité

La consommation locale est donc également applicable dans le monde des services. C’est toute une constellation de professionnels qui gravitent autour de nous. Des personnes d’ici qui ont à cœur d’accompagner les PME dans leurs projets de transformations, que ce soit dans une dimension technologique, humaine, organisationnelle ou écologique.

En y repensant, on y a vraiment beaucoup appris à ce salon ! Si vous avez manqué l’événement, profitez du replay des conférences et des présentations sur le site : https://www.salon-de-lentreprise.ch/accueil.html.