Sélectionner une page

J’inaugure ce blog avec cette question à la fois centrale, simpliste et pourtant si complexe.

Pourquoi complexe ?
C’est toujours surprenant de voir tant de personnes parler de la transformation digitale et pourtant de partir dans des sujets si différents.

En lisant ce blog, vous acceptez de facto “ma définition” de la transformation digitale.

Numérique ou digital

A titre tout à fait personnel (et sans doute un peu pédant), je préfère utiliser le terme numérique. Ceci étant dit, en tant que consultant, le fait est que mes interlocuteurs parlent plutôt de digital. Pour moi, c’est donc le choix de la raison ; toutes les batailles ne sont pas bonnes à mener.

Je vous renvoie néanmoins sur le blog du modérateur pour vous faire votre propre opinion.

Et pourquoi transformation ?

Je pense que nous sommes ici tout simplement dans une considération marketing. Vous admettrez aisément que c’est plus facile de vendre une idée de mouvement, une transition, une transformation voir une digitalisation plutôt qu’une “culture numérique”.
Mais fondamentalement, l’emploi du terme “Transformation” est bon, on va chercher à modifier nos façons de faire pour intégrer les nouveaux outils, les nouveaux paradigmes de travail ou abaisser les barrières entre les individus.
(A noter que c’est toujours important de placer paradigme quand on parle de changement, peu importe pourquoi).

Et donc ?

Ce que je porterais dans ce blog est donc la définition suivante :

La transformation numérique est l’ensemble des activités qui permettent d’aborder les thèmes :

  • organisation,
  • produits & services,
  • processus de travail ou de fabrication,
  • processus de vente et de relation client,
  • sources d’approvisionnement,
  • marchés,

le tout avec une approche basée sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Wait a minute… Ça ressemble beaucoup aux projets informatiques que nous faisons depuis des années.

Plus sérieusement, je pense qu’effectivement ça reste des projets informatique avec des modes de gestion un peu différent (agile, lean startup…) et des technologies qui permettent plus de réactivités aux organisations.

La transformation digitale est un moyen, pas une fin

La transformation digitale n’est donc à mon sens pas une révolution mais une évolution de l’informatique traditionnelle. Bien qu’elle soit souvent une partie prenant des transformation profonde de certains modèles d’affaires, ce n’est pas la transformation digitale qui vous transformera en “nouveau UBER de la papeterie” ou nouveau “AirBnB des casses de voitures”.

Voici pour le premier article de blog by Habaki, j’espère que vous avez eu autant d’intérêt à le lire que j’en ai eu à l’écrire.

Dans les prochains articles, nous parlerons d’approche de la transformation digitale, d’accompagnement au changement, de priorisation et d’autres sujets.